SUPERSTRUCTURE ( 9 / 11 / 13 )
Liste des rubriques

Avec une section rythmique qui joue des accords à 4 sons, il reste 3 notes de la gamme diatonique. Si on joue ces notes, l'ensemble sonne comme l'accord enrichi de ces notes. En théorie, elle doivent être plus hautes, c'est pourquoi on les chiffre 9, 11, 13, mais en pratique selon la tessiture oł on joue on peut aussi les considérer comme des 2, 4, 6. Selon le degré de l'accord, la couleur sera différente selon l'écart avec la note inférieure. L'écart d'un demi-ton apparaît le plus souvent plus ou moins dissonant selon le contexte et peut rompre plus ou moins profondément l'équilibre tonal. Elle sera une appoggiature si la note qui suit est consonante (effet de surprise), ou une anticipation si elle devient consonante, sinon elle pourra peut-être mal sonner si dans le contexte il n'y a pas d'accords dissonants.

- Sur X M 7 ou X 6 :
9 , 13 consonantes
11 sonne comme une 4 suspendue
#11 sonne comme une b5
b13 sonne comme une #5.
13 sonne comme une 6.
b9 , #9 dissonantes

- Sur X m 7 :
9 , 11 , 13 consonantes
b13 = F d'un X (M 7 / 9) construit sur cette note
#11 sonne comme une b5
b9 dissonante

- sur X dim :
7 , 9 , 11 , b13 consonantes
b9 dissonante

- sur X m 7 b5 :
b9 consonante car se résoud en général avec l'accord suivant
11 , 13 consonantes
b13 = F d'un X 7 / 9) construit sur cette note
9 consonante mais en général la b9 est préférable

- sur X 7 :
La superstructure peut évoquer une autre tonalité passagère. Si on place les notes dans la même octave que l'accord on peut déterminer cette tonalité.
Quand les 9 / 11 / 13 sont justes, la gamme est évidemment I majeur.
La b9 et la #9 vont ensemble pour garder un équilibre diatonique.
L'accord étant un V7, la tonalité passagére est notée par rapport au I.

gammes de superstructure


Liste des rubriques